OGEBC

Qui sommes nous ?

Qui sommes nous ?

Office National de Gestion et d’Exploitation des Biens Culturels Protégés

L’OGEBC est un Etablissement Public à Caractère Industriel et Commercial (EPIC) sous tutelle du Ministère de la Culture.
Cet office est né le 1er janvier 2007 de la transformation de l’Agence Nationale d’Archéologie et de Protection des Sites et Monuments Historiques, en activité depuis 1987.
Les mots d’ordre de l’Office sont : gérer, mettre en valeur, protéger, entretenir et sécuriser les biens culturels matériels qui lui sont dévolus à travers le territoire national.
Le décret exécutif n° 05-488 du 22 décembre 2005, complété par le décret exécutif n° 12-89 du 28 février 2012 détaille les missions et attributs de l’OGEBC.
title-wave.png

Présence de l’OGEBC ?

Le siège de l’OGEBC est à Alger, au pied de la Casbah. La Direction Générale occupe Dar Aziza ; l’un des palais de la Médina d’Alger.
Des annexes ont été créées à proximité afin d’abriter les différents services techniques.
L’OGEBC est présent, à travers ses responsables de circonscription, dans 32 wilayas. L’office continue à se déployer au fur et à mesure des besoins en matière de protection, d’entretien, de maintenance et de mise en valeur.

Que fait l’OGEBC ?

L’OGEBC gère des parcs archéologiques, des monuments historiques et des musées. Les missions de l’OGEBC sont nombreuses, parmi elles, l’Office assure :

  • La gestion de ces biens culturels en matière d’exploitation,
  • La mise en valeur et l’animation de ces biens culturels,
  • La protection et l’entretien des biens culturels : plus de 1500 agents de sécurité et d’entretien ont pour mission de protéger et d’entretenir plus de 110 sites, monuments ou musées.
  • La prise de mesures pour la conservation des sites, musées et monuments dont l’Office a la gestion.
La DEGP (Direction des Etudes et de la Gestion des Projets), direction technique de l’OGEBC, aux côtés de la DICM et de la DVE, est chargée, dans le cadre des prérogatives confiées à l’OGEBC, d’accomplir aussi bien des missions de service public que des missions à caractère commercial.
La direction dispose d’un effectif technique d’une vingtaine d’architectes à travers le territoire national ainsi que d’ingénieurs, techniciens et cadres administratifs.
Elle peut également s’appuyer sur le personnel technique et administratif détaché au niveau des Circonscriptions.
Parmi ses activités :
MAITRISE D’OUVRAGE ET ASSISTANCE TECHNIQUE :
L’OGEBC à travers la DEGP est chargé par le Ministère de la Culture, des collectivités locales, ou de propriétaires de la gestion administrative et financière des projets de mesures d’urgence, projets de restauration et de mise en valeur des biens culturels immobiliers protégés.
La DEGP se charge également, dans le cadre de conventions entre l’OGEBC et les collectivités locales telles que les Directions de Culture de Wilaya d’assurer l’assistance technique à la maitrise d’ouvrage déléguée.
Elle supervise à cet effet une cinquantaine d’Operations pour lesquelles elle :
  • Choisit les maîtres d'œuvre et entrepreneurs.
  • Approuve les différentes phases des projets.
  • Verse la rémunération de la mission de maîtrise d'œuvre et des travaux.
  • Réceptionne des ouvrages.
La DEGP se charge, également, d’assurer l’assistance technique à la maitrise d’ouvrage déléguée.
Parmi les opérations gérées par la DEGP au titre des missions citées plus haut:
  • La restauration et intervention d’urgence sur sites et découvertes inopinées : opération pour laquelle l’OGEBC est maitre d’ouvrage délégué pour le compte du Ministère, elle consiste en la prise en charge rapide du sauvetage de bien culturels particulièrement menacés, dans l’attente de leur restauration.
  • Les travaux de restauration de la mosquée Ketchawa : pour lesquels l’OGEBC agit en qualité d’assistant technique au maitre de l’Ouvrage
  • Réalisation d’une Fouille Archéologique du « METRO D’ALGER ».: l’OGEBC a été désigné par le Ministère de la Culture pour la gestion de ce projet exceptionnel par l’attribution d’un Dotation Budgétaire pour la réalisation de la fouille. Cette dernière a été confiée au groupement CNRA-INRAP.
MISSIONS DE DIAGNOSTIC ET D’EXPERTISE SUR LES BIENS CULTURELS PROTEGES
La DEGP se charge de l’élaboration (sur demande de prise en charge) des expertises et diagnostics concernant des biens culturels immobiliers protégés.

OPERATION DE VULGARISATION ET PROMOTION DU PATRIMOINE CULTUREL PROTEGE
Dans le cadre de conventions de partenariat avec les établissements de l’enseignement supérieur, la direction encadre également des stages pédagogiques de vulgarisation et de familiarisation des étudiants avec le milieu professionnel, mais aussi avec le domaine de la préservation patrimoine culturel.
Dernier né de l’Office, le Département Mise en Valeur et Exploitation a la charge d’assurer l’exploitation classique des sites, monuments et musées relevant de l’OGEBC et ouverts au public.
La mise en valeur d’un bien culturel est un préalable à une exploitation raisonnée. Un état des lieux des biens culturels gérés par l’Office a été effectué et des recommandations pour une gestion et une mise en valeur de ces biens ont été proposées.
Le Département utilise ce document pour mener ses actions qui devront s’intensifier au fur et à mesure du renforcement de l’équipe du Département.
Parmi les missions du Département :
  • La mise en valeur des sites, musées et monuments gérés par l’OGEBC,
  • La transformation des musées et des monuments en des lieux vivants, de découverte, d’apprentissage et de culture,
  • Créer sur les sites, dans les monuments et musées gérés par l’OGEBC l’atmosphère idéale qui permettra aux visiteurs de s’immerger complètement dans une succession d’expériences extraordinaires et renouvelées,
  • L’amélioration des conditions d’accueil et de services sur les sites, musées et monuments gérés par l’OGEBC,
  • L’exploitation des sites, monuments ou musées ouverts au public,
  • La création de documents sur différents supports (papier, internet, télévisuels, etc.),
  • La diffusion d’informations concernant les sites, monuments et musées gérés de façon à faire connaitre au grand public, national et international, la richesse et la multiplicité des sites, monuments et musées du territoire national,
  • Création et organisation de parcours (circuits) culturels basés sur un thème spécifique ou une région,
  • La création et l’organisation d’évènements relatifs à ce patrimoine,
  • La formation et la gestion des guides (personnes) en vue de la création d’un réseau de guides de qualité sur l’ensemble du territoire,
  • Etablir des cahiers des charges définissant le cadre de la location d’un bien culturel protégé,
  • L’initiation et le développement d’actions de partenariat et de mécénat afin de permettre aux entreprises et sociétés de participer à la protection et au développement des biens culturels protégés,
  • Créer et développer une gamme de produits culturels et connexes destinés au grand public,
Ce pôle est en charge de diverses missions dont la plus importante en termes d’activité est celle de l’inventaire des biens culturels immobiliers.
L’objectif de cet inventaire est l’établissement d’un outil de gestion composé d’une base de données informatisée liée à une carte de localisation des biens culturels immobiliers protégés et ce par la réalisation d’un programme qui vise à identifier, hiérarchiser et organiser les données des biens.
Cette base contient trois types d’information :
  • Les informations d’ordre géographique nécessaires au positionnement dans l’espace de chaque information scientifique sous la forme d’une couche d’informations superposables,
  • Les informations d’ordre scientifique : tous les éléments permettant de caractériser les données enregistrées sur les plans de la chronologie et de la nature des vestiges immobiliers et de les hiérarchiser du point de vue scientifique et patrimoniale,
  • Les informations documentaires : références aux sources qui documentent chaque information archéologique (bibliographie, archives anciennes ou récentes, documents graphiques, photographiques).
Ses résultats permettent une meilleure connaissance et constituent un outil d’aide à la gestion, protection, mise en valeur et prise en compte lors des travaux d’aménagement.
Les différentes phases
Phase préparatoire :
Mise en place de tous les outils et supports de travail dans le but de préparer :
  • Les fiches techniques,
  • Cartographie de support,
  • Listing des monuments du site,
  • Organigramme des équipes,
  • Organisation des moyens humains et matériels
  • Elaboration des fiches techniques et organisation du déroulement de l’étude
Phase de recherche documentaire :
Cette phase consiste en l’élaboration d’un ensemble documentaire pérenne et exploitable durant la phase enquête sur le terrain.
Elle permet de mieux appréhender les éléments qui composent le site ou le monument et de guider l’action de vérification physique des données collectées.
Phase enquête sur le terrain :
Une enquête topographique s’intéresse avant tout à ce qui existe, dans l’état et le lieu où les œuvres se trouvent au moment de l’enquête.
Ce recensement est effectué par une équipe pluridisciplinaire composée d’archéologues, architectes, topographes, etc.
Phase de stabilisation des données :
Cette phase consiste à :
  • Le renseignement des fiches d’inventaires informatisées,
  • L’élaboration d’une carte de répartition des vestiges ainsi que des cartes thématiques,
  • L’élaboration du plan de délimitation du site,
logo_ogebc.png

Direction Générale
Dar Aziza, 02 Place Ben Badis,
Basse Casbah, Alger - 16000

Nous suivre

NEWSLETTER

Entrez votre email et nous vous enverrons plus d'informations ...

 

Direction Générale
Dar Aziza, 02 Place Ben Badis,
Basse Casbah, Alger - 16000
+213 (0)21 43 04 07
+213 (0)21 43 04 73
+213 (0)21 43 00 05
+213 (0)21 73 02 22
+213 (0)21 73 87 39